Lepotagerdestgermain.be n'est plus disponible à cette adresse. Veuillez visiter facebook.com/lepotagerdestgermain plutôt.

Comprendre la notion de production organique

Manger bio, manger sain. C'est un concept qui a gagné en popularité au cours des dernières décennies. Après tout, les habitudes alimentaires qui se sont développées avec l'industrialisation, la révolution verte et la libre entreprise n'étaient pas fondées sur un équilibre sain, mais plutôt sur la recherche du profit.

Manger vert, ce que ça implique

Trop souvent, on s'imagine que "manger vert", c'est simplement s'écarter de tous les aliments synthétiques, artificiels ou de la malbouffe en général. Et dans l'ensemble, c'est déjà un premier pas utile et important. Mais, manger sain et manger bio est un peu plus complexe qu'éliminer les menus de "fast food" de notre quotidien.

Il s'agit d'abord de choisir des sources d'alimentation qui n'utilisent aucun élément artificiel dans la chaîne de production. Pas d'engrais chimiques dans les sols, pas de pesticides sur les plantes, et pas de semences génétiquement modifiées non plus dans certains cas.

Certes, tous les promoteurs de cette nouvelle norme d'alimentation ne s'harmonisent pas sur ce qui est permis et ce qui ne l'est pas. Mais, dans le fond, l'idée reste la même. Il s'agit de retourner à une alimentation en harmonie avec la nature.

Un geste pour l'environnement

Manger sain c'est surtout un moyen de revenir à une production organique. Et pas uniquement dans le monde végétal, mais également dans les productions animales. On préfère éviter les animaux élevés en batterie pour donner la priorité aux élevages plus traditionnels.

Le tout, afin de permettre une agriculture et une exploitation qui soit durable, qui n'épuise pas les ressources naturelles et qui protège aussi bien la santé des producteurs que celle des consommateurs.